Pour beaucoup d’étudiantes, travailler au Mac Do ou dans un Kebab n’est plus le meilleur plan pour gagner de l’argent afin financer leurs études. En effet, au lieu de cela, elles préfèrent fournir du bon temps aux hommes.

Pas du tout fastidieux et payant, le sexe monnayé c’est de l’argent facile. De plus, si l’étudiante est coquine et gourmande sexuellement, c’est aussi l’occasion pour elle de se donner un peu de plaisirs.

Les types de boulots coquins les plus pratiqués par les étudiantes

  • Le sexcam comme métier phare :

Sur un site de sexcam, on recense de plus en plus de jeunes filles. Pouvant constituer jusqu’à plus de la moitié des hôtesses présentes sur un site comme celui ci, elles ne sont pas seulement nombreuses, mais elles sont aussi très demandées. Face à cette alliance parfaite entre l’offre et la demande donc, les jeunes étudiantes convoitent beaucoup ce métier. Et à part le fait que c’est payant et ne nécessite pas trop de temps, c’est également moins risqué. Effectivement, contrairement à un travail d’escort girl, une hôtesse de charme ne s’expose pas d’attraper une maladie sexuelle transmissible ou faire face à un prédateur sexuel.

  • Etre escort reste toujours courant :

Même si le sexcam propose plus d’avantages, certaines étudiantes préfèrent quand même devenir escort girl. L’atout de ce métier, c’est qu’il pourrait être plus payant que le chaturbate si on a le savoir faire de dénicher facilement des riches clients. Pour certaines même, elles n’hésitent pas à prospecter leurs propres professeurs afin de leurs proposer du sexe contre de l’argent. Et dans la foulée, elles en profitent aussi pour avoir de bonnes notes.

  • La danse exotique :

Contrairement au chaturbate et l’escort, la danse exotique est aussi un marché en plein essor. En effet, il y a bien des hommes qui favorisent le voyeurisme au profit d’un sexe torride. Par rapport à cela, pas mal d’étudiantes se lancent aujourd’hui dans ce métier. Et ce qui est avantageux, c’est que si elles dansent bien, elles pourraient avoir pas mal de pourboire en plus de leur salaire.

Qui sont ces étudiantes qui font du sexe monnayé ?

Si par défaut, on pense que ce sont surtout les filles qui ont la réputation d’être une salope qui font ce genre de métier, la réalité est toute autre. Effectivement, même les filles lambda qui sont très sérieuses et studieuses au bahut font ce genre de métier. Pour Laurena par exemple qui est étudiante en troisième année dans une Ecole de commerce assez réputée, elle n’a pas le profil d’une fille dévergondée. Lorsqu’on l’a interrogé, elle  a bel et bien affirmé qu’elle n’est pas sexe addict, mais est actuellement cam girl juste pour mieux payer ses études. Il en est également de même pour Marine qui prépare son Master 2. Major de promotion en quatrième année, elle est escort girl occasionnellement. Elle a dit qu’elle fait ça car il est désormais impossible pour une étudiante de vivre dans les meilleures conditions avec un job à mi temps.

Pour résumé, les étudiantes qui font du sexe monnayé peuvent être une fille normale et sans histoire. Donc pas forcément une trainée, elles sont comme elles sont pour mieux réussir leurs études.

Pin It on Pinterest