Depuis 15 ans j’en fais mon métier et je n’ai jamais vu de telle cochonne. Modèle occasionnelle, elle est une animatrice de 19 ans qu’on voudrait sauter à chaque coup d’oeil en sa direction. Oui elle est de celle qui aime l’ejac dans la bouche, ça se voit. Son regard réclame le foutre et son cul éclaté et béant contrastant avec sa chatte étroite est témoin d’un passé très mouvementé. Sa bague sur l’annulaire ne fait qu’exciter encore plus. Cette jeune amatrice est infidèle et ne demande qu’une sodomie.

Une scène digne de ton plus grand fantasme

Je la pris en pleine session, n’en pouvant plus. Elle me tentait, se déshabillait alors que je ne devais faire que des portraits. Elle me regarda juste avant que je la pénètre et me dit d’un ton décidé, ferme et insolent encule-moi. Mais c’est sa chatte étroite que j’ai d’abord choisie. Mais au bout de cinq minutes, ne pouvant plus me retenir, je fis une pause. Je ne pouvais décidément pas éjaculer dans sa bouche tout de suite. Il fallait qu’elle aime. Je fis un rapide geste pour attraper mon appareil photo et capturer cette jeune coquine bretonne.

Au bout de quelques photos ponctuées par ses gémissements, elle me redemanda une sodomie. Cette fois, j’obéissais. La sodomie était clairement hardcore. Elle était celle que je désirais le plus au monde, voir son cul encore plus éclaté après les ravages que je fis m’a donné envie de lui faire goûter mon pénis. Elle entreprit alors une fellation incroyable. Une pipe à son image : extrêmement bonne. Je voulais déjà jouir et elle me gémissait ses envies de foutre en bouche. En même temps elle se touchait.

Cette scène était digne d’un fantasme, du rêve de l’homme qui en veut toujours plus. Et moi je suis comme ça. Alors sans hésiter, je lui pris la tête et c’est alors une gorge profonde qu’elle opérait. Frénétiquement, je lui pénétrais la gorge et éjaculai alors sur elle et en elle. Elle me sourit malicieusement, me dit merci et sans en dire plus s’en alla.

Pin It on Pinterest