Pour les fêtes de fins d’années, moi et ma colocataire qui est d’ailleurs ma copine voulions faire une petite croisière ensemble. Et pour financer nos vacances, nous avons décidé de proposer du chaturbate ou sexcam aux autres étudiants de notre bahut.

Presque tout le monde sait que nous sommes lesbiennes. A cet effet, pas mal de garçons sont curieux de savoir comment on fait quand nous faisons l’amour. On a donc décidé de nous dévoiler, mais en contre partie, il faut verser une coquette somme.

Comment on fait pour vendre nos services de chaturbate ?

On ne se prend pas trop la tête ! Nous avons mis en place un compte paypal et une fois avoir réglé la somme convenue, on donne se donne un rendez vous. Après, place au show, le mec s’assoit tranquillement dans sa chaise pendant que nous deux entamons les préliminaires. On s’embrasse, on se touche et puis on se pénètre tour à tour des sextoys dans nos vagins. Si le mec derrière son webcam laisse un petit pour boire, on pourrait même lui offrir un petit extra.

moment érotique entre lesbiennes

On est obligé de faire l’amour jusqu’à 6 heures par nuit

Comme notre idée a super bien marché, un grand nombre d’étudiants de chez nous ont décidé d’acheter nos prestations. Mais c’est quand même assez pénible, car nous sommes obligés de faire l’amour jusqu’à 6 heures par nuit. Néanmoins, ça paie très bien et ça nous arrange quand même. Actuellement, il y a même des hommes qui n’étudient pas chez nous mais sont curieux de voir deux jeunes lesbiennes se toucher devant une caméra. Et le plus excitant, c’est qu’il y a aussi des filles qui consomment nos services. A part nous regarder, certaines se lâchent également et utilisent leurs sextoys en même temps que nous.

Quand un prof nous a découvert

Comme les bruits ont commencé à circuler dans notre université, un prof a essayé de nous coincé. Il a fait mine de se passer pour un client comme les autres et une fois qu’on allait démarrer le show, on a tout de suite reconnu son visage. Au début, il avait un air furieux, mais après quelques secondes il a fait un sourire très vicieux. Afin de ne pas nous dénoncer, il a demandé à ce qu’on lui propose un show très spécial. Et comme on voulait éviter les ennuis, on a accepté.

C’est un très gros pervers

A l’université, il est réputé comme étant un homme très sévère, mais au fond de lui, c’est un gros pervers. Pendant que nous faisons du sexcam avec, lui, il a dirigé tous nos mouvements et il nous a fait faire des trucs qui frôlent le sadomasochisme. Mais bon, moi et ma copine on s’est quand même bien amusée.

On va bientôt arrêter notre petite opération chaturbate

Après ce premier succès, moi et ma copine avions sérieusement discuté si on allait continuer ou non nos services de sexcam. Et après un long débat, on a décidé de tout arrêter dès que la somme que nous souhaitons avoir soit réunie.

Actuellement nos services restent disponibles jusqu’à début décembre. Et si vous voulez voir en priver deux lesbiennes faire l’amour, contactez l’administrateur de gfrphotos et vous aurez nos coordonnées.

Pin It on Pinterest